Le manageur chercheur

09 mai 2020

La folie

   Relativement à ma dernière publication, on peut se dire qu'il doit y avoir beaucoup de gens un peu fous, et pour un cartésien comme moi (donc éloigné de la folie), il y a souvent de quoi se poser des questions. Mais certaines choses ont été publiées à ce sujet : 

 

    "A Paris, on construit des maisons de fous pour faire croire à ceux qui n'y sont pas enfermés qu'ils ont encore la raison."

                                                                                                                              MONTAIGNE, Essais

 

    "Les Français enferment quelques fous dans une maison pour persuader que ceux qui sont dehors ne le sont pas."

                                                                                                                             MONTESQUIEU, Lettres persanes

 

    Et je dois ajouter relativement à ces citations, qu'il semble que ceci ne se produit pas seulement en France.

Posté par Serge le COZ à 22:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]


03 mai 2020

LA JOIE

  La joie est un processus biologique dans le corps humain et pour être joyeux nous avons besoin que ce processus soit en bonne santé, et ceci va avec la santé du reste du corps. Ainsi avec un tel mécanisme en bonne santé, il peut être plus facile d’être heureux avec mois d’efforts (temps, argent, souffrance,…) que quelqu’un en mauvaise santé (en général) ; de cette manière on peut calculer son bonheur, par exemple pour avoir de l’argent il y a souvent une destruction de la santé (psychique et/ou physique) en compensation. Mais va-t-on vraiment y trouver son compte ? De plus la drogue, l’alcool, et les choses du même genre peuvent donner de la joie mais en même temps, ces produits endommagent son processus en général, et la solution n’est pas l’erreur d’en prendre plus pour être heureux (généralement c’est l’erreur des gays sans vouloir être désagréable, et cette recherche compréhensible de l’ambiance festive est peut-être à l’origine de cette appellation, mais ils ne sont pas les seuls dans cette erreur ; cependant ce n’est pas une preuve intelligente de virilité que d’être plus ou moins résistant à  ces produits, ceci se calcule en termes de bonheur, être viril et heureux c’est possible). Aussi ce problème de joie relatif à la santé fonctionne aussi avec la sexualité, par exemple souvent les femmes (on peut trouver un certains nombre de témoignages) qui consomment du cannabis perdent du plaisir  (ici indirectement) à cause d’une irritation, même si cela ne se produit pas tout de suite (sécheresse vaginale puis vulvo-vaginite, il semble que comme pour la bouche et les yeux, il y ait une sécheresse, les muqueuses s’abîment), après ce n’est pas facile d’avoir une sexualité normale, donc des enfants.
  Une autre chose intéressante : la douleur chronique provoque une agressivité chronique, aussi l’agressivité et la folie vont souvent ensemble. Et ceci fonctionne sans la testostérone, ce n’est pas l’agressivité rationnelle de la testostérone (la virilité n’est pas une maladie) ; les personnes âgées ont les hormones sexuelles diminuées, mais souvent l’agressivité en hausse à cause de leurs problèmes de santé (mais il y a des calmants mieux que le cannabis pour ceci).
  Aussi je ne suis pas sûr qu’une religion soit utile. Certaines justifient l’alcool, d’autres utilisent le cannabis, généralement elles protègent excessivement la folie ; ceci est tellement négatif qu’elles ne semblent pas suffisamment positives en compensation.
P.S. : La tradition et la religion vont souvent ensemble, même si la religion ne spécifie rien de particulier au sujet de certaines traditions (ainsi elles viennent souvent ensemble dans les pays étranger). Aussi allant avec ceci nous pouvons trouver la « hookah » et le cannabis (ensemble ou non) qui viennent souvent avec la religion musulmane par exemple, même si celle-ci essaie de faire des efforts, mais ces efforts sont souvent comme ceux des juifs et de nombreux chrétiens contre les excès d’alcool (vin, vodka … sont toujours bus plus que cela est conseillé, et pas du tout devrait être mieux quoi qu’il en soit, le résultat est plus mauvais que bon ; à ce sujet nous pouvons trouver des articles dans « The Lancet »), même si ces produits n’ont pas la même place dans les religions. Autrement nous pouvons trouver les Talibans et l’opium au sujet des traditions et de la religion musulmane. Enfin les violences conjugales viennent souvent avec ces produits (santé, douleur, agressivité, folie).
Autrement je relate un peu de la joie aussi ici : https://construction-humain.blogspot.com/2020/04/definition-lencephale.html

Posté par Serge le COZ à 22:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 avril 2020

Avoir une vie géniale

     Pour avoir une vie géniale, le mieux est d’avoir des idées géniales qui rendent votre vie extraordinaire, et c’est encore mieux quand cela ne dépend pas du jugement des autres.

     En ce moment je travaille sur la reconstruction (relativement au vieillissement modéré) du corps humain et au déblocage du programme génétique par des méthodes chimiques et physiques. Aussi un problème relativement aux autres est que suivant ce que je fais, passé un niveau de santé et souvent un certain âge, le risque d'accident mortel devient trop important (comme avec d'autres solutions médicales). Ainsi on ne peut appliquer cela qu'à des gens dans un état de santé plutôt bon (et c'est bon d'être en bonne santé).

  Si vous voulez lire certains de mais raisonnements sur le sujet médical, c'est possible ici : http://construction-humain.blogspot.com/

Posté par Serge le COZ à 22:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 avril 2020

Avoir une vie géniale

     Pour avoir une vie géniale, le mieux est d’avoir des idées géniales qui rendent votre vie extraordinaire, et c’est encore mieux quand cela ne dépend pas du jugement des autres.

     En ce moment je travaille sur la reconstruction (relativement au vieillissement modéré) du corps humain et au déblocage du programme génétique par des méthodes chimiques et physiques. Aussi un problème relativement aux autres est que suivant ce que je fais, passé un niveau de santé et souvent un certain âge, le risque d'accident mortel devient trop important (comme avec d'autres solutions médicales). Ainsi on ne peut appliquer cela qu'à des gens dans un état de santé plutôt bon (et c'est bon d'être en bonne santé).

  Si vous voulez lire certains de mais raisonnements sur le sujet médical, c'est possible ici : http://construction-humain.blogspot.com/ 

 

Posté par Serge le COZ à 22:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 avril 2020

“Conjectures et réfutations”, chapitre 3, partie 3, par Karl R. Popper

Au sujet de Newton :

  « …Cela explique qu’il ait très vivement ressenti le caractère inachevé de sa théorie ainsi que la nécessité de rendre compte de la gravité. « Que la gravité, écrit Newton (Voir la lettre à Richard Bentley, 25 février 1692-3 (c’est-à-dire 1693) ; cf. également la lettre du 17 janvier.), soit innée, inhérente et essentielle à la matière, de telle façon qu’un corps puisse agir sur un autre à distance […] est pour moi une absurdité si grande que je crois qu’aucun homme tant soit peu compétent en matière de philosophie ne pourra jamais tomber dans cette erreur. » »

Un peu plus loin :

  « Pourtant, Newton était lui-même essentialiste. Il avait consacré d’importants efforts à rechercher une explication ultime de la gravité qui soit acceptable en essayant de déduire la loi de l’attraction de l’hypothèse d’une poussée d’ordre mécanique, seul type d’attraction causale admis par Descartes puisque le seul à pouvoir être expliqué par la propriété essentielle de tout les corps, l’étendue. Mais il n’y est pas parvenu. Et nous pouvons être assurés que s’il avait réussi, il eût estimé que son problème avait reçu sa solution dernière et qu’il avait trouvé l’explication ultime de la gravité… »

 

   Aussi il est possible de lire mes raisonnements sur la gravité ici : https://conseil-cartesien.blogspot.com/2011/07/article-9_3311.html

Posté par Serge le COZ à 22:33 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 avril 2020

“Conjectures et réfutations”, chapitre 3, partie 3, par Karl R. Popper

Au sujet de Newton :

  « …Cela explique qu’il ait très vivement ressenti le caractère inachevé de sa théorie ainsi que la nécessité de rendre compte de la gravité. « Que la gravité, écrit Newton (Voir la lettre à Richard Bentley, 25 février 1692-3 (c’est-à-dire 1693) ; cf. également la lettre du 17 janvier.), soit innée, inhérente et essentielle à la matière, de telle façon qu’un corps puisse agir sur un autre à distance […] est pour moi une absurdité si grande que je crois qu’aucun homme tant soit peu compétent en matière de philosophie ne pourra jamais tomber dans cette erreur. » »

Un peu plus loin :

  « Pourtant, Newton était lui-même essentialiste. Il avait consacré d’importants efforts à rechercher une explication ultime de la gravité qui soit acceptable en essayant de déduire la loi de l’attraction de l’hypothèse d’une poussée d’ordre mécanique, seul type d’attraction causale admis par Descartes puisque le seul à pouvoir être expliqué par la propriété essentielle de tout les corps, l’étendue. Mais il n’y est pas parvenu. Et nous pouvons être assurés que s’il avait réussi, il eût estimé que son problème avait reçu sa solution dernière et qu’il avait trouvé l’explication ultime de la gravité… »

 

   Aussi il est possible de lire mes raisonnements sur la gravité ici : https://conseil-cartesien.blogspot.com/2011/07/article-9_3311.html

Posté par Serge le COZ à 22:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,